Au café des entrepreneurs

Le Jeudi 22 Novembre, se tenait l’EDHEC Entrepreneur Café sur le campus de l’EDHEC à Nice. Bien naturellement, Total EDHEC Entreprendre vous raconte l’évènement de l’intérieur.

Ambiance Café

Arrivé peu avant 19h, je rentre d’un pas décidé dans la salle. Une poignée de jeunes personnes sont déjà en grande discussion autour d’une table. Je m’installe tranquillement et parcoure la salle des yeux. Décor moderne, quelques livres parsèment des étagères, bref une salle de repos pour étudiants convertie en café d’un soir. Tables arrondies pour faciliter les échanges, tutoiement de rigueur, à peine le temps d’ouvrir une bouteille de soda que je discute avec une étudiante venue s’informer  sur la création d’entreprise. La soirée s’annonce sympa.

Petite activité de networking pour débuter. On me donne 5 minutes pour faire connaissance avec Caroline. Celle-ci veut créer son entreprise mais rencontre des difficultés de financement. Cela tombe bien : c’est le thème de la soirée. Mieux vaut être à l’écoute car nous devons maintenant présenter sa paire. Les profils sont variés : du jeune patron de fast-food au chercheur en finance en passant par des banquiers ou une coach en reconversion professionnelle, difficile de dresser un profil-type.

Les petits plats arrivent, c’est le moment de commencer à apprendre. Attention pas de pupitre, pas de cours magistral, ambiance café oblige…

Apprendre en discutant, discuter en apprenant

Le principe est simple : des entrepreneurs, des professionnels de l’accompagnement et des étudiants curieux viennent partager expériences et projets, conseils et connaissances.

Parmi les différents thèmes abordés, jolie découverte avec le crowdfunding ou financement participatif en français. Pratique récente et en pleine explosion aux Etats-Unis, elle permet à des entreprises de lever des fonds directement sur Internet grâce de petites donations. Cette campagne de collecte de fonds sur internet permet de financer un projet à taille humaine et de tester la réponse des consommateurs face à un nouveau concept ou de nouveaux produits.

Puis nous avons eu droit à une discussion sur les business angels avec Frédéric du réseau EDHEC Business Angels. Ces professionnels expérimentés investissent une partie de leur patrimoine dans des start-up faisant profiter les jeunes entrepreneurs de leur expérience et de leurs réseaux. Avec un investissement moyen de 280 000€, les Business Angels peuvent apparaître comme une source de financement précieuse. Toutefois, rares sont les élues. Seules des entreprises innovantes à fort potentiel sont susceptibles de les intéresser.

Enfin, ce fut au tour des banquiers d’offrir leurs conseils aux entrepreneurs présents. Tout d’abord, le pétulant entrepreneur doit se préparer avant de se rendre à un rendez-vous. La première étape est de persuader le banquier de sa légitimité et de sa compétence. Sans cela, aucune chance de se financer pour des raisons évidentes. Ensuite, l’entrepreneur doit avoir une idée de comment financer son projet. Quel est le niveau d’endettement dans le secteur d’activité ? Quelle sera la répartition du risque financier entre le banquier et les associés ? Quel sera l’apport demandé* ? Autant de questions à se poser.

Sans être un financier, il faut savoir parler au banquier. Ce dernier veut que l’entreprise réponde à ses obligations. Pour ce faire, l’entreprise doit générer suffisamment de liquidités. Ainsi, plus le risque de défaut est faible, plus le banquier sera enclin à prêter de l’argent. Les recours à des réseaux d’accompagnement (Réseau entreprendre ou NCA initiative par exemple) et à des organismes offrant une contre-garantie bancaire (OSEO) sont donc très fortement conseillés.

La proactivité dans la relation avec son chargé d’affaires est primordiale. Ce dernier gère un portefeuille de plusieurs centaines d’entreprises et appréciera d’être tenu au courant régulièrement sans attendre le prochain rendez-vous et ce d’autant plus en cas de difficulté. Pour finir, sachez que pour les petits projets demandant moins de 25 000€, il est possible de recourir aux banques en ligne.

Sur ces belles paroles, la soirée s’est achevée aux alentours de 22h. Après trois heures d’échanges, il est difficile de quitter la salle sans discuter avec ses voisins ou collecter quelques cartes de visites.

Sur le chemin du retour, c’est avec une ivresse d’un nouveau genre que je quitte le café…

Total EDHEC Entreprendre

www.concourstee.fr
www.totaledhecentreprendre.fr

*L’apport aujourd’hui demandé est à hauteur de 20% de l’investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>